Astuces & conseils

La camomille, nettoyante, sédative et digestive.

0 494

Apaisante, la camomille est connue pour ses multiples bienfaits. «Noble» ou «romaine», cette plante aux fleurs odorantes est répandue en Europe et en Afrique du Nord, dans les sols humides et sablonneux, à proximité des rivières ou étangs. Elle renferme une huile essentielle riche en esters, des flavonoïdes antioxydants et des lactones à l’origine de son amer­tume et de ses vertus apéritives. Atten­tion à ne pas la confondre avec l’huile essentielle de camomille matricaire, intéressante contre les allergies.

 Ça soigne quoi, la camomille ?

Les problèmes de digestion. Ses flavonoïdes auraient une action anti­spasmodique sur l’intestin. Elle faci­lite également l’expulsion des gaz intestinaux et stimule l’évacuation de la bile : un bon remède en cas de flatu­lences, de ballonnements, de brûlures d’estomac et de constipation.

L’anxiété et les troubles du sommeil. La camomille a une action calmante sur le système nerveux central, grâce aux effets antidépresseurs, décontrac­tants et sédatifs des esters contenus dans son huile essentielle.

Les règles irrégulières. Elle stimule le flux sanguin dans la région pel­vienne et utérine, ce qui contribue à harmoniser les cycles irréguliers.

Enfin, en cas de rhinite allergique, afin de limiter l’irritation oculaire, on utilisera un coton imbibé d’hydrolat de camomille (un sous-produit de sa distillation) pour nettoyer les cils des résidus de pollens avant de se coucher.

Sous quelle forme peut-on en trouver ?

En infusion de plante sèche, de tein­ture mère, d’extrait de plante standar­disé (EPS) ou d’huile essentielle (Arko essentiel, 100 % pure et naturelle, 10 ml, 20 €). Attention aux contrefaçons car l’huile essentielle de camomille romaine étant plutôt onéreuse, elle est parfois coupée avec de la camomille du Maroc.

camomille-sechee En quelle quantité ?

En infusion, 1 cuil. à café dans une grande lasse d’eau bouillante, deux fois par jour après le repas. Sous forme d’HE, elle ne doit pas être utilisée pure par voie orale, mais sur un support neutre (sucre, mie de pain, miel), à rai­son de 2 gouttes, 3 fois par jour.

C’est déconseillé pour les femmes enceintes et les mamans qui allaitent, ainsi que pour les enfants de moins de 12 ans. A éviter également pour les personnes souffrant d’aller­gie à d’autres astéracées (achillée, ma­tricaire, arnica, etc.).

  • Je le fais moi-même : Un massage apaisant Mélangez 10 gouttes d’HE de camomille ro­maine et 10 ml d’huile de jojoba. Prélevez 3 gouttes de ce mélange, et faites les glisser le long de la colonne verté­brale, de haut en bas.
  • A faire le soir, pour s’en­dormir plus facilement : Ma tisane détente Pour apaiser angoisse et anxiété, mélangez camo­mille et verveine séchée, à parts égales. Faites en­suite infuser 1 cuil. à café de la préparation dans 200 ml d’eau chaude. Sérénité garantie.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Autres liens sur la santé

Archives